+7 (8512) 51–58–78
The publishing house
‹ Go back

Voyage gastronomique dans la capitale Caspienne

  L’objectif du projet est de faire la publicité de la région en tant que capitale caspienne, pays hospitalier aux traditions solides.

кулинария (4)
 

  Le livre fut formé pas à pas pendant quatre ans. Des recettes anciennes uniques de la cuisine astrakhanienne, des recettes familiales furent ramassées. Les informations théoriques sur la région furent trouvées dans l’Archive d’Etat de la région d’Astrakhan aussi bien que dans le département des livres rares de la bibliothèque régionale d’Astrakhan N.K.Kroupskaya. La compilation des sources fut réalisée par étudiants, doctorants, professeurs et employés de l’Université d’Etat d’Astrakhan, aussi bien que par habitants d’Astrakhan et des villages de la région. Un apport important fut fait par les sociétés ethniques et culturelles «Duslyk», «Halmg», « Joldastyk», «Arev», par des vieux habitants des villages astrakhaniens gardant des recettes héritées. Les informations des journalistes, des chasseurs et pêcheurs, des opérateurs tour d’Astrakhan sont citées dans le livre aussi.

  Le terme «cuisine de pêcheur » employé dans le livre n’est pas par hasard. C’est bien des pêcheurs qu’on appelait jusqu’au XXe siècle les personnes vivant pour la pêche, à la différence des marchands de poisson (poissonnier). Ainsi, c’est bien la cuisine des pêcheurs fait partie de la culture d’origine des ethnies habitant la Basse Volga.

  Parmi des cuisiniers, amateurs et professionels, un cours de cuisine est présenté par le gouverneur de la région d’Astrakhan Alexandre A .Jilkine, originaire d’une famille des pêcheurs gardant ses propres recettes de famille.

  Pourtant, le livre c’est non seulement un simple livre de cuisine mais une étude historique et culturelle à la base de l’étude des cuisines ethniques. A.Oléary, A.Jenkinson, A.Dumas, J.Pototsky et d’autres voyageurs, écrivains et savants célèbres ayant visité la province d’Astrakhan aux XVII-XIXe siècles, laissèrent les souvenirs sur ce qu’ils avaient vu. Sans ces notes le livre présent n’aurait pas été complet. Les descriptions détaillées des spécialités, de la culture, des traditions et des coutumes aident à apprendre mieux le régime alimentaire de nos ancêtres, passer dans les pages du passé. Outre les descriptions des particularités des spécialités ethniques, on trouve des articles sur l’histoire des fruits et des légumes, cultivés dans la région, dans le chapitre «Jardin-potager dans les steppes sémi-désertiques, des recettes des chasseurs dans le chapitre «Gibier à l’astrakhanienne». Les glossaires et le dictionnaire des noms géographiques annexés au livre, représentent aussi un grand intérêt.

  Les photos des photographes astrakhaniens, réproductions des tableaux de la galérie d’Etat Dogadine, photos anciennes et réproductions des collections des particuliers y sont utilisées comme illustrations.

  Dans le futur on élabore le lancement des cartes postales, marque-pages, cartes des itinéraires culinaires, films en CD.

кулинария (13)
кулинария (6)
Кулинарное путешествие